Évaluation environnementale de site (Phase 1)

L’évaluation environnementale de site (Phase I) est réalisée dans le but d’établir l’historique environnemental d’une propriété. Son objectif est d’évaluer si les activités sur le site et aux alentours constituent, ou ont constituées antérieurement, un risque de contamination des sols et/ou de l’eau souterraine à l’endroit de la propriété à l’étude.

 

Évaluation environnementale de site (phase 1)

 

La démarche à réaliser dans le cadre d’une évaluation environnementale de site Phase I inclut une visite de site (terrain et bâtiments), une étude approfondie de l’historique du lot, des entrevues avec des personnes ressources ayant une bonne connaissance de l’historique de la propriété et des activités qui s’y sont déroulées et une consultation des documents existants sur la propriété auprès des autorités ministérielles et municipales. Aucun échantillonnage de sol ou d’eau souterraine n’est réalisé au cours de l’évaluation environnementale de site.

 

Évaluation environnementale de site (phase I)

 

Les résultats de l’étude permettent d’identifier la présence ou non de risques de contamination potentielle, susceptibles d’avoir altéré la qualité environnementale des sols et/ou des milieux récepteurs.

La méthodologie employée pour réaliser l’évaluation environnementale de site Phase I fait référence à la norme canadienne CSA Z768-F01 (C2012) – Évaluation environnementale de site, phase I (2001) ainsi qu’aux principes décrits dans le « Guide de caractérisation des terrains » (2003) du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec (MDDELCC). Environnement LCL est accrédité à la plupart des établissements bancaires comme Desjardins, Banque Royale, BDC, Banque Laurentienne, Banque de Montréal, Banque Nationale, La CIBC, etc..